Jardinage : tout ce qu’il faut savoir sur les pots

Jardinage : tout ce qu’il faut savoir sur les pots

Les pots en terre cuite, les pots originaux et tout autre type de conteneur ajouteront du charme et du style à tout jardin, mais les pots doivent avoir une fonction pratique ainsi qu’un impact esthétique. Le jardinage et la culture en pots sont idéaux pour ceux qui disposent d’un espace limité dans le jardin. Le basilic, la ciboulette, le thym et d’autres herbes aromatiques sont quelques-unes des plantes qui peuvent être cultivées en pots, ainsi que divers petits légumes.

La culture en pots ajoute également une certaine polyvalence aux petits et grands jardins. Les plantes donnent à l’environnement une belle couleur et constituent un point central dans le jardin en liant l’architecture de la maison à celle du jardin. Qu’ils soient posés sur le sol ou sur un support, montés sur un rebord de fenêtre ou suspendus sous le porche, peu importe : les pots seront toujours une décoration accueillante !

Vous pouvez utiliser des grands pots individuels pour la décoration florale extérieure, mais vous pouvez également organiser des groupes de pots, grands et petits, sur les escaliers, les terrasses ou n’importe quel autre endroit du jardin. Des groupes de petits pots peuvent accueillir une collection de vos plantes préférées ou bien des annuelles, des plantes à feuilles persistantes et des plantes vivaces. Les plantes d’intérieur qui s’étendent à l’ombre à l’extérieur constituent également un bon complément au jardinage en pot. Les petits pots et les paniers suspendus offrent plusieurs façons d’ajouter de la couleur et du charme au jardin.

Les pots plantés d’une seule espèce – comme le romarin ou une herbe ornementale aux couleurs vives – deviennent un accent élégant et stylé dans le jardin. Les pots contenant un mélange de plantes, en revanche, offrent des possibilités de combinaisons presque illimitées et sont idéaux pour apporter de la couleur et du dynamisme au jardin.

Le secret pour combiner des plantes dans des pots est d’inclure une plante au point central du pot, puis de combiner plusieurs autres plantes débordant sur le bord du pot. Tout cela, bien sûr, à condition que les plantes s’entendent entre elles sur le plan botanique.

Parmi les espèces de remplissage et d’ornement les plus populaires figurent la sauge, les bégonias, la verveine, mais aussi les poivrons d’ornement et les plantes de persil.

Mais voyons ce qu’il faut faire pour bien cultiver en pot, sans stress et sans mauvaises surprises !

Les dimensions du contenant

Il est très important de garder à l’esprit qu’il est plus facile de faire pousser des plantes dans de grands pots que dans de petits. En effet, les grands pots retiennent mieux la terre, qui reste ainsi humide plus longtemps et résiste mieux aux changements de température. En revanche, les petits pots, comme les paniers suspendus, sont particulièrement susceptibles de se dessécher et, pendant les chaleurs de l’été, vous devrez peut-être les arroser deux fois par jour pour maintenir les plantes en vie.

Il est également important de décider quelle plante vous voulez faire pousser dans chaque pot. Plusieurs facteurs permettent de déterminer la taille et la profondeur du conteneur. Tenez compte de la taille et de la forme du système racinaire de la plante ; s’agit-il d’une plante vivace, annuelle ou d’un arbuste ? Et à quelle vitesse cette plante va-t-elle pousser ?

Les plantes enracinées, qui ont rempli chaque centimètre du sol disponible, se dessèchent généralement rapidement et ne poussent pas bien. Choisissez donc un grand pot, un pot qui offrira suffisamment d’espace pour les racines et ceci est valable pour toutes les plantes que vous voulez faire pousser.

Et n’oubliez pas : les récipients de couleur claire gardent le sol plus frais que les récipients foncés. Le saviez-vous ?

La taille et le poids maximum d’un pot doivent être limités en fonction de l’espace dont vous disposez, de ce qui le supportera et de votre intention de le déplacer ou non.

Le drainage du pot

Quel que soit le pot que vous choisissez, les trous de drainage sont essentiels. Sans drainage, le substrat devient humide et les plantes risquent de mourir rapidement. Les trous ne doivent pas nécessairement être grands, mais il doit y avoir suffisamment d’espace à l’intérieur du pot pour que l’excès d’eau puisse bien s’écouler. Et si un pot ne comporte pas de trous, essayez de le percer vous-même.

Les matériaux du pot

pot en argile

Chaque type de pot a ses propres avantages et inconvénients.

Par exemple, les pots en terre cuite sont attrayants et beaux à regarder, mais très fragiles et facilement endommagés par le gel. En cas de gel, les pots en terre cuite peuvent facilement être endommagés par des fissures ou peuvent même se briser.

Les pots en béton sont incontestablement considérés comme des récipients durables et sont disponibles dans le commerce dans un large éventail de tailles et de styles. Ces pots peuvent être laissés dehors en toute saison et ne craignent certainement pas le froid et le gel. L’inconvénient est que les pots en béton sont très lourds, ce qui les rend difficiles à déplacer et ne convient pas particulièrement à une utilisation sur un balcon.

Les pots et les jardinières en plastique sont légers, relativement peu coûteux et disponibles dans de nombreuses tailles et formes. Dans ce cas, choisissez des conteneurs robustes et plutôt souples et évitez les conteneurs minces mais rigides : ils deviennent cassants par temps froid ou avec le temps.

Il existe également sur le marché des conteneurs en mousse de polyuréthane, qui pèsent jusqu’à 90 % de moins que les conteneurs en terre cuite ou en béton, tout en ayant un aspect très similaire. Ces pots résistent très bien aux ébréchures et aux fissures et isolent bien les racines des températures chaudes et froides. Ils constituent un bon choix pour les plantes qui seront à l’extérieur toute l’année.

Le bois a un aspect naturel et protège les racines des changements rapides de température. Si vous aimez ce matériau, vous pouvez également construire vous-même des jardinières en bois. Choisissez un bois naturellement résistant aux intempéries, comme le cèdre, et optez éventuellement pour un traitement de préservation final.

Enfin, il existe aussi des jardinières en métal. Ces pots sont très robustes, mais ils conduisent la chaleur et exposent les racines à des changements rapides de température.

Préparation des pots

Les pots deviennent assez lourds une fois qu’ils sont remplis de terre, c’est pourquoi il est bon de décider de l’endroit où ils seront placés avant de les remplir. Recherchez un endroit où les plantes peuvent recevoir le soleil du matin et aussi un peu d’ombre pendant la journée : l’ombre de l’après-midi réduira la quantité d’humidité dont les plantes ont besoin.

Nous avons dit que les pots doivent avoir des trous de drainage, mais il n’est pas nécessaire de recouvrir les trous de terre ou de gravier. Empêchez plutôt la terre de s’échapper en plaçant une serviette en papier ou du papier journal sur les trous avant d’ajouter le mélange. Si le conteneur est trop profond, vous pouvez mettre une couche de gravier au fond pour réduire la quantité de terre nécessaire.

Mouillez toujours le sol en l’arrosant avant de remplir les pots et assurez-vous que le sol est uniformément humide avant de planter.

Choix des plantes

Légumes, fleurs, arbustes, plantes ; tout ou presque tout peut pousser avec succès dans un pot. Les variétés naines et compactes sont les meilleures à cet égard, surtout pour les petits pots. Choisissez les plantes en fonction du climat et de la quantité de soleil ou d’ombre que le pot recevra. Et si vous cultivez des herbes aromatiques ou des plantes parfumées, placez les pots dans un endroit protégé de la brise, sinon le parfum sera perdu.

Et maintenant, laissez libre cours à votre imagination ; combinez des plantes verticales, des fleurs et des arbustes pour obtenir des effets élégants et colorés. N’oubliez pas que les plantes peuvent être moins résistantes que d’habitude car leurs racines sont plus exposées à la température de l’air. Certaines plantes auront besoin d’une protection supplémentaire en hiver ou devront être déplacées dans un espace abrité, c’est pourquoi il est important de tenir compte du poids du pot !

Légumes et herbes aromatiques

Si vous choisissez de cultiver des légumes et des herbes en pot, vous pouvez soit cultiver les plantes dans des pots individuels, soit, mais seulement dans certains cas, diviser le même pot pour plusieurs plantes, comme dans le cas du brocoli et du chou, qui appartiennent à la même famille. Pour le reste, à moins que vous ne choisissiez spécifiquement des espèces naines, les légumes de grande taille tels que les tomates, les courgettes et les potirons sont plus adaptés à la culture en conteneurs car ils ne sont pas trop sacrifiés dans un pot.

Les jardins à thème sont également très amusants à essayer. Essayez un pot de légumes avec de la ciboulette, du persil et des tomates naines. Vous pouvez aussi essayer un jardin aromatique avec différents types de basilic, romarin, sauge et menthe.

Soins des plantes

Arrosez abondamment les plantes en pot. La fréquence dépend de nombreux facteurs tels que le type et la taille de la plante et la taille du pot. Ne laissez pas la terre des conteneurs s’assécher complètement et posez une couche de paillis comme vous le faites pour le jardin ; cela aidera également à retenir l’humidité, à condition que le paillis soit toujours placé à environ un centimètre des tiges des plantes.

Les plantes de jardin en pot ont également besoin d’un bon engrais ; commencez une fois tous les quinze jours et ajustez également la fréquence en fonction de la réaction de la plante.

Les pots étant des points de repère dans le jardin, il est normal que vous leur accordiez une attention particulière afin de les maintenir en bon état, y compris d’un point de vue esthétique. N’oubliez donc pas d’enlever les feuilles sèches et les fleurs mortes, de tailler les plantes si nécessaire et, surtout, de garder un œil sur les parasites tels que les pucerons et les acariens, qui sont toujours à l’affût et cherchent des plantes à attaquer.