Comment se débarrasser des fourmis : remèdes et conseils

Comment se débarrasser des fourmis : remèdes et conseils

Les fourmis dans les plantes sont un véritable problème pour les amateurs de plantes. Ces petits insectes sont, à toutes fins utiles, des nuisibles et causent des dommages à la végétation intérieure et extérieure. Ce guide met en évidence les dégâts causés par les fourmis, les plantes les plus menacées et les méthodes pour les éliminer, y compris de manière écologique.

Plantes infestées par les fourmis : quelles sont les plus attaquées ?

Les fourmis sont principalement attirées par les sécrétions semblables à du miel que les cochenilles et les pucerons laissent sur le sol ou les plantes. Pour cette raison, elles endommagent souvent le feuillage ou les tiges de certaines plantes, mais d’une manière qui ne dégénère pas les cultures elles-mêmes. Cependant, il arrive souvent que ces petits insectes nichent dans le sol et soient également capables de produire leur propre nourriture, en élevant des pucerons au sens propre du terme et en cultivant de petits champignons. Concrètement, ils découpent des fragments de feuilles, qui sont amenés à la fourmilière et y sont transformés en une sorte de pâté, sur lequel poussent les champignons.

Comme indiqué plus haut, les plantes les plus exposées sont les plantes potagères, alors que les plantes potentiellement toxiques comme les géraniums, ou celles à fort arôme comme la menthe ou l’eucalyptus, ne sont presque jamais touchées. Dans tous les cas, il est nécessaire de désinfecter le sol de toute plante qui a été affectée par les fourmis : leur fourmilière sous-jacente peut à long terme compromettre sa santé et sa croissance.

Les fourmis : les dégâts qu’elles causent

fourmis sur une feuille

Les fourmis font leur nid dans le sol des jardins et des plantes et doivent être contrôlées et, mieux encore, éliminées, surtout si elles sont présentes en grand nombre. Les fourmis dans les pots sont également un problème auquel sont souvent confrontés les amateurs de jardinage dans leur propre maison. Dans les potagers notamment, ces petites bêtes peuvent emporter les graines et ainsi gâcher les semailles, mais ce n’est pas tout. Ces insectes, comme nous l’avons déjà mentionné, peuvent littéralement élever des pucerons, les fameux poux des plantes, pour recueillir le miellat. En particulier, en hiver, ils les gardent dans les chambres de la fourmilière, tandis qu’en été, ils les placent sur les tiges des plantes. Il va sans dire que les fourmilières peuvent endommager et nuire à la croissance des plantes elles-mêmes.

Les pucerons sont également un véritable problème pour toutes sortes de plantes, qui deviennent la nourriture de ces ravageurs. Il est donc essentiel de bien examiner vos plantes et d’essayer de savoir si l’infestation de fourmis est importante et si une intervention appropriée est nécessaire, de préférence une intervention écologique, surtout dans le cas des plantes comestibles.

Cependant, les fourmis ne sont pas toujours nuisibles ; si elles sont présentes en petites quantités, elles peuvent maintenir le sol bien aéré et fertile, et chasser certains parasites et insectes.

Comment éradiquer les fourmis avec des remèdes naturels ?

Il existe non seulement des produits chimiques et des pièges pour éliminer les fourmis, mais aussi des remèdes naturels et totalement écologiques qui sont également sans danger pour ceux qui vivent quotidiennement à l’intérieur et à l’extérieur.

Vous pouvez utiliser des produits totalement sûrs et écologiques, comme les concombres. Il semble que ces insectes soient gênés par ce légume, et il suffit de placer quelques fragments de peau autour de la plante à désinsectiser pour obtenir des résultats certains et rapides.

La menthe est également idéale comme répulsif naturel pour les fourmis. Vous pouvez placer quelques feuilles près des plantes à combattre ou faire pousser une petite plante à proximité.

La cannelle ou le café peuvent également être utilisés pour créer une véritable barrière anti-insectes. Vous pouvez faire une ligne avec des grains ou de la poudre de café, ou avec des bâtons ou de la poudre de cannelle, et vous verrez que les insectes ne passeront pas. De plus, tremper une cordelette dans du jus de citron et la disposer comme une barrière aura les mêmes résultats. De même, vous pouvez utiliser du sel, des feuilles de laurier, du piment, des clous de girofle, du paprika fort, du vinaigre, de l’huile essentielle d’eucalyptus, ou la plante elle-même et l’origan. Tous ces produits naturels sont répulsifs pour ces petits insectes, et en les dispersant ici et là sur le sol infesté ou près des plantes à protéger, on obtient un remède naturel efficace et durable, totalement inoffensif pour les humains et les animaux, et qui n’affecte même pas la croissance des plantes.

Insectes et animaux qui les combattent

Parmi les remèdes verts, ou naturels, pour éliminer les fourmis des pots, du potager ou du jardin en général, figure l’utilisation d’autres prédateurs. En pratique, on utilise d’autres insectes qui peuvent être introduits dans l’environnement extérieur et qui peuvent naturellement éloigner les fourmis. Les araignées sont les meilleurs insectes pour cette tâche car elles n’endommagent pas la végétation, quelle qu’elle soit, et elles peuvent capturer de nombreuses espèces de fourmis. Il est facile d’obtenir des araignées, il suffit d’aiguiser sa vue et de regarder autour de sa maison ou de son jardin : il suffit d’une seule pour commencer à chasser la plupart des nuisibles. Mais comment attrape-t-on des araignées ? Il suffit d’attraper une ou quelques araignées dans votre maison : par beau temps, il est facile de les trouver, surtout si vous avez des espaces verts ou plusieurs plantes sur votre balcon. Vous pouvez également contacter votre pépiniériste local et lui demander s’il est possible d’obtenir quelques araignées supplémentaires.

Autres remèdes pour se débarrasser des fourmis

Outre les remèdes naturels pour éloigner et prévenir l’apparition des fourmis, il existe également des produits chimiques et des remèdes spécialement conçus pour chasser et éradiquer ces insectes. Il existe une infinité de solutions sûres et certifiées sur le marché, que l’on peut acheter dans les supermarchés, les magasins de jardinage, les pépinières et les centres de bricolage.

L’un des remèdes considérés comme non invasifs consiste à utiliser des appâts, de petites boîtes contenant des substances nocives pour eux. Ces petites boîtes sont placées là où les insectes s’arrêtent ou passent habituellement : il est assez facile d’identifier leur file indienne, simplement en les observant. Les petits insectes entrent dans le piège et mangent les substances nocives qu’il contient, qu’ils emmènent également dans leur terrier et y infectent tous les autres, s’éliminant ainsi complètement. Il existe cependant des sprays à vaporiser sur les plantes, y compris les plantes potagères, qui permettent d’éliminer rapidement les insectes et de libérer les plantes des pucerons qu’ils ont engendrés. Une autre solution consiste à utiliser des produits anti-fourmis, qui élimineront l’une des principales sources de nourriture et de subsistance des fourmis elles-mêmes. Les fourmis se déplaceront alors et quitteront la fourmilière, mais ce n’est pas une méthode qui garantit le succès.

Conseils pour prévenir les fourmis

Prévenir l’apparition de ces parasites, souvent nuisibles aux cultures, n’est pas difficile. Il vous suffit de maintenir votre maison et vos espaces extérieurs propres, en évitant les miettes ou les résidus alimentaires, de contrôler régulièrement vos plantes et d’utiliser le pouvoir répulsif d’autres plantes qui peuvent également être cultivées en pot, comme la menthe ou d’autres plantes parmi les remèdes naturels indiqués ci-dessus, comme le laurier ou l’origan. Il est également utile d’éviter l’engorgement du sol et de traiter rapidement les plantes contre les infestations de pucerons, qui attirent les fourmis elles-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*